BaladÔ Visite du Centre de contrôle RAMSES

RAMSES = Régulation de l'assainissement par mesures et supervision des équipements et stations

Pour la dernière sortie de l’année 2021, L’atelier Baladô Découverte, avec Hélène Le Guen et Chris. Vallet ont proposé de découvrir le jeudi 16 décembre : LE TÉLÉCONTRÔLE RAMSES Situé : 71 cours Louis Fargue à Bordeaux nord.

21 participants pour cet après midi, fraîche mais sans pluie. Le trajet s’est déroulé au choix en bus ou en véhicules privés, jusqu’au centre technique situé dans un environnement naturel recréé : espace herbeux avec des béliers, Jalles emplies d’eau… Nous avons été accueillis dans l’espace pédagogique par deux référents de la SABOM (1) La visite s’est déroulée en deux temps. En premier après avoir traversé l’espace pédagogique, nous avons visionné un film documentaire, suivi d’échanges sous forme de questions /réponses. En résumé, qu’est-ce que ce centre RAMSES ?
RAMSES (2) est le centre névralgique de la gestion urbaine des eaux pluviales et des eaux usées. Pour la Métropole traversée par plus de 100 cours d’eau, et dont le tiers de la surface culmine à une altitude inférieure à celle de la Garonne à marée haute, il fallait un dispositif très intelligent. « Prévenir et protéger » tel pourrait être la devise de RAMSES, tour de contrôle du système d’assainissement de Bordeaux Métropole. Afin de piloter tout le système de lutte contre les inondations, le centre de télé-contrôle RAMSES est mis en service en 1992. Suite aux orages de 1982, à 2 jours d’intervalles, ayant entrainé des inondations mémorables du territoire communautaire, la Communauté urbaine de Bordeaux vote un plan ambitieux de lutte contre les inondations. Les moyens sont mis. À partir de 1983, ce sont 46 millions d’euros qui seront consacrés annuellement à ce programme. Il permet de surveiller 24h/24 les installations dédiées au service de l’assainissement, et de piloter en temps réel leur régulation pour assurer un écoulement optimal des flux hydrauliques. Il constitue l’élément essentiel de la lutte contre les inondations de l’agglomération bordelaise en raison notamment, de sa capacité à anticiper les crises. En 2007, la version II du télé-contrôle RAMSES a vu le jour. Ce joyau informatique a fait peau neuve pour devenir un outil de gestion du système d’assainissement dans sa globalité, en incluant en plus du parc des stations pluviales et des bassins, la surveillance des postes de refoulement des eaux usées et des stations d’épuration 24h/24. Ce procédé allie ainsi l’informatique, l’automatisme, la télétransmission, la supervision et l’exploitation. Depuis 2012, Il intègre la Gestion Dynamique, outil de modélisation et de gestion en temps réel des écoulements sur le bassin de collecte de la station Louis Fargue, permettant l’utilisation des canalisations pour stocker les eaux des petites pluies et limiter ainsi les déversements en milieu naturel. Enfin, le télé-contrôle RAMSES assure une mission importante de sécurité publique, particulièrement pour les intervenants réalisant des travaux dits « sensibles » sur le système d’assainissement de L’Eau Bordeaux Métropole, grâce à une surveillance météorologique renforcée, rendue possible par les images radar de Météo France et du réseau de pluviomètres au sol, en temps réel. Ce dispositif permet en effet, de faire évacuer les chantiers en cas de précipitations annoncées. En 20 ans,  Ramsès a prouvé son efficacité. Il a permis d’anticiper ou de gérer plus de 300 événements pluvieux significatifs comme ceux du 2 août 2011 et du 26 juillet 2013, de lutter efficacement contre de nombreuses inondations, de maîtriser, stocker et évacuer des centaines de millions de m³ d’eaux pluviale. En deuxième partie de la visite, nous avons pu accéder à l’espace de supervision à l’étage du bâtiment, et observer sur un écran géant, en situation réelle, le fonctionnement du centre de contrôle avec vision directe sur la salle opérationnelle, mais par mesure de sécurité, derrière une paroi vitrée ..
important réseau de canalisations pour collecter les eaux de ruissellement et les évacuer en milieu naturel,
116 bassins d’étalement,
134 stations de pompage,
10 000 solutions compensatoires, également appelées techniques alternatives d’assainissement pluvial
49 pluviomètres
un centre de télécontrôle,
Les moyens humains et technologiques de ce site : 1 contrôleur pour la surveillance de 80 bassins suivis sur 12 écrans. Les communications téléphoniques s’effectuent par téléphones satellites entre le contrôleur et les ouvriers sur terrain. En situation d’alerte, les postes sont renforcés avec 2 contrôleurs & 2 superviseurs. Au total ce sont 6 télé contrôleurs et 1 responsable qui assurent le bon fonctionnement en 3/8, 24H/24. C’est ici que s’est achevée la découverte de ce site unique, référence nationale de gestion des eaux pluviales. A la sortie du bâtiment, nous avons repris nos moyens de locomotion respectifs, bus ou voitures. Une petite poignée d’entre nous a choisi de continuer l’escapade par une petite balade dans la ville   et la découverte de quelques illuminations, avant goût des fêtes de fin d’année très proches !! Nos pas nous ont mené à l’intérieur du marché des Grands Hommes, les nouvelles illuminations du Cours de l’Intendance, la façade du Grand Théatre, la rue Sainte Catherine puis la rue Porte Dijeaux et la place Gambetta.
Fin de l’aventure

1 – SABOM = Société d’Assainissement de Bordeaux Métropole

2 – RAMSES = Régulation de l’assainissement par mesures et supervision des équipements et stations,

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.