Le mot du Président avril 2020

Il y a maintenant un mois, la crise a brutalement arrêté notre pays. Les écoles ont été fermées, une grande partie de l’économie mise en sommeil, la vie sociale stoppée. Petit à petit les institutions, les entreprises, le monde de l’éducation, les associations, la population et bien sur le monde médical se sont adaptés à cette crise pour que la vie continue malgré tout. Nous avons vu apparaitre de nouvelles sortes de solidarité et de nombreuses initiatives ont vu le jour.  Au comité de quartiers fidèle à nos valeurs nous avons également modifié notre fonctionnement. En premier lieu nous avons arrêtés nos ateliers pour mettre à l’abri nos adhérents. Ensuite nous avons recensé les plus âgés et nous avons mis en œuvre une veille téléphonique. C’est environ 200 cents coups de fil pour prendre des nouvelles et proposer notre aide. Nous avons été très vite rassurés, dans notre quartier la solidarité n’est pas un vain mot et beaucoup de ces personnes étaient aidées par la famille ou les voisins. Nous avons ensuite recensé toutes les informations utiles dispersées sur tous les moyens de communication pour les partager avec vous par nos envois de mails (9000 mails envoyés depuis le début du confinement), mais aussi la Page Facebook et le site Internet. Petite parenthèse, c’est grâce à notre fichier adhérent très complet que nous avons pu vous contacter par E-mail ou téléphone, d’où l’importance d’avoir les bonnes informations vous concernant, même si cela vous parait barbant de remplir des bulletins d’adhésion. Nos partenaires commerçants du quartier ont également mis en œuvre des solutions pour vous aider, la mairie et les services sociaux sont également très présents. Pour les plus jeunes les professeurs des écoles, collèges et lycées se sont reconvertis avec les moyens du bord pour faire classe à distance à vos enfants. On parle bien entendu des soignants dont l’exemplarité n’est plus à démontrer mais également des aides à domicile, de nos éboueurs, des chauffeurs, postiers, de tous ceux  qui continuent à travailler pour permettre une continuité supportable. Et j’en ai surement oublié.
Beaucoup d’adhérents ont proposé leur aide pour aider les associations caritatives, pour fabriquer des masques, ou pour aider les plus fragiles. Hier au soir le Président de la République a commencé à tracer quelques pistes mais elles ne nous permettent pas de voir encore le bout du tunnel, mais pour moi ancien conducteur de TGV je vous rassure nous l’atteindrons, pas à grande vitesse, mais on en verra le bout. La condition pour que la vitesse ne soit pas trop lente c’est de respecter les règles de confinement et les gestes barrières.
En attendant bien entendu nous continuerons à vous aider, vous informer, vous distraire et vous défendre.
Alors je vous le demande comme d’autres le font tous les jours « Restez chez Vous » et respectez les gestes barrières à cette maladie. Jean Claude Juzan

Share Button

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.