Le mot du Président (janvier 2018)

20180120_160602

Le mot du Président à l’Assemblée Générale du 20 janvier 2018 

Cette assemblée générale se déroule pour la première fois depuis 1977 hors de notre quartier. Aujourd’hui vous vous êtes déplacés dans une autre salle de la ville de Pessac afin de pouvoir se réunir et débattre. Théoriquement nos élus doivent venir me rejoindre à partir de 16 heures afin de débattre avec vous des différents dossiers qui impactent la vie de notre quartier mais aussi votre situation en tant qu’habitant de cette ville. C’est en 1998, que pour la première fois nous avons tenu notre Assemblée Générale au Lycée Pape Clément. En 2010 la salle prêtée étant devenu trop petite une centaine de présents Mr le Maire nous a suggéré de faire notre AG 2011 à la salle du Galet.
C’est ce qui s’est passé jusqu’à ce jour. Jusqu’à l’an dernier la salle du galet nous était prêtée gratuitement et ce n’est que l’an dernier que nous avons été amenés à régler une facture de 400 € afin de pouvoir utiliser le Galet En 2017, nous comptions 259 adhérents qui se sont exprimés soit par leur présence, soit en communiquant un pouvoir, nous avons noté la présence de 127 adhérents ainsi que 15 élus. Cet acte démocratique démontre combien nos adhérents sont attachés à cette pratique.
Ce rapport moral que je vous présente part d’une situation antérieure et il doit nous permettre de faire un bilan sur les orientations définies lors de notre dernière Assemblée Générale. Il en est de même pour tous les autres rapports qui vous sont présentés ce jour. Si sur les rapports d’activités et financier on peut dire que nos objectifs ont été atteints, on ne peut pas en dire autant en termes d’orientation définie par nos statuts approuvés le 15 janvier 2011. Pour rappel le But de notre Association est triple et ne peut en aucun cas être remis en cause :
– De tout mettre en œuvre pour la défense des habitants desdits quartiers et leur venir en aide le cas échéant,
– De faciliter, dans la mesure du possible, la création d’activités sportive, culturelle et de loisirs.
-De communiquer avec l’ensemble des habitants au moyen de tout support d’information permettant une communication périodique accessible à l’Association.

Dans une société de plus en plus mercantile qui favorise les difficultés sur le plan social et génère un isolement toujours plus grand, notamment des personnes les plus âgées ou les plus fragiles, il nous parait indispensable de maintenir un lien social qui permette de dégager les principes d’une philosophie de l’humain.

En clair notre objectif prioritaire est et restera la création d’un lien social entre les habitants. Les besoins autant des personnes âgées que des jeunes sont multiples, c’est pour cela qu’à travers des initiatives communes nous essayons de créer ce lien intergénérationnel indispensable.

Notre action s’inscrit toujours dans le champ de l’acte volontaire, de la détente, du plaisir à faire et de la convivialité, favorisant des pratiques d’amateurs c’est à dire indépendantes de la satisfaction de besoins financiers.

Notre Comité est devenu un lieu de production, un lieu de création, un lieu de partage permettant à nos adhérents de démontrer leur savoir-faire, et leur savoir être à partir de la conception d’ateliers culturels, sportifs, ou de loisirs. Nous développons à ce jour une véritable politique culturelle sur notre quartier à partir des besoins et des passions des habitants.
Ce sont ces principes et valeurs de SOLIDARITE qui sont les moteurs de notre action collective.
Aujourd’hui notre principal handicap pour le développement de nos activités est la taille de notre maison de quartier qui ne nous permet plus de mener et de développer un niveau d’activité attendu par les habitants.
Dans le cadre de notre démarche, nous vous impliquons en tenant des réunions publiques sur les dossiers qui impactent la vie de notre quartier. Chaque fois que nous le pouvons, nous invitons les habitants à venir débattre, s’exprimer, réfléchir, faire des propositions afin que lors des commissions extra municipales nous puissions être porteurs de vos réflexions.
C’est à partir d’une situation assez particulière pour notre Association que se tient notre Assemblée Générale.
Notre ville était basée sur un fonctionnement dont la démocratie participative jouait à fond son rôle grâce aux fonctionnements des syndicats et Comités de Quartier indépendants des élus et cela depuis plus de 100 ans.
Cette démocratie part des habitants avec leur syndicat afin de pouvoir être force de proposition en direction des édiles. C’était le cas lors des différents projets que nous présentons ils avaient été discutés soit avec nos adhérents soit avec les habitants d’un quartier, ou d’un secteur géographique.
A l’inverse comme nous le voyons dans d’autres villes de la Métropole nous assistons à des propositions venues d’en haut et imposées en bas.
Avec plus de 830 adhérents notre Association joue et doit jouer un rôle dans la vie du quartier. Nous ne voulons pas que les syndicats et comités de quartier deviennent des comités de fête.
C’est l’avenir qui le dira et cette page de l’histoire de notre Association c’est ensemble que nous allons l’écrire.
Le Comité de Défense et fêtes des Quartiers du Monteil gravite sur une population de plus de 6000 habitants (Chiffre INSEE de 2012) représentant 2800 ménages et sur un quartier important qui ne dispose d’aucune structure sociale.
Ne disposant pas d’une salle assez grande nous faisons régulièrement appel à la ville pour organiser nos animations culturelles dans les salles municipales.

Comme cela a été annoncé lors de notre dernière assemblée générale le comité a rencontré Monsieur le premier adjoint sur ce dossier à savoir l’agrandissement de la maison de quartiers et nous pouvons considérer que celui-ci avance. Nos propositions ne seront pas à l’identique de la réalisation de cet agrandissement mais celui-ci devrait permettre un meilleur fonctionnement. 

Dans le cadre de LA DEFENSE du quartier, nos actions sont autant individuelles que collective, bien souvent cela part des habitants pour obtenir des propositions de modifications, des propositions de requalifications, des propositions d’aménagement complet.
Nous ne pouvons pas être qu’une Association qui informe les habitants sur des projets tout ficelés.
Qu’est-ce que cela veut dire :

Faut-il être une Association passive d’accompagnement de tout projet concernant l’urbanisme, la voirie, les transports, le cheminement doux, etc. ou bien une Association force de proposition sur l’ensemble des dossiers présentés et qui intervient dans le cadre de l’intérêt général des habitants de ce secteur géographique qu’est le quartier du Monteil avec l’un des territoires les plus importants de cette ville. Notre intervention évidemment s’appuiera sur la connaissance du terrain mais aussi à partir de dossiers présentés par la ville, la Métropole ou bien un promoteur.
Notre activité en 2017 a concerné certains domaines spécifiques concernant des dossiers précis.

Néanmoins nous avons participé :
à la conférence de secteur le 19 mai : conférence de secteur hors débat et inappropriée ou nous pouvons constater l’absence de techniciens qui permettraient d’affiner les dossiers, cette conférence n’étant qu’un résumé de ce qui a été annoncé ultérieurement. (Vœux du maire, etc.)
à une audience avec Monsieur le maire le 4 mai : suite à un certain nombre de points qui étaient restés en suspens lors de notre dernière assemblée générale nous avons souhaité rencontrer Monsieur le maire afin de faire un point précis sur le fonctionnement d’une association comme la nôtre mais aussi nous avons abordé différents dossiers tels que le PLU 3 .1, le plan triennal voirie, le plan de gestion de la cité Frugés, la mise à 2 × 3 voies de la rocade, aménagement de la place du Monteil.

Sur chacun de ces points un certain nombre de réunions ont eu lieu :
Sur l’urbanisme un projet de construction a vu le jour dans le secteur du haut Brana, il est à noter que c’est le seul projet ou notre association a pu participer.
Sur la voirie différente réunions ont eu lieu souvent à notre demande elles ont concerné la rue Georges Clemenceau le réaménagement de la rue Siegfried ou bien de l’allée Montcalm. Une réunion spécifique a eu lieu sur la maintenance de la rue Jacques Cartier. À la demande de l’adjoint au cadre de vie une rencontre a eu lieu place Henri sellier afin d’étudier le réaménagement de cette place.
Sur la mise à 2 × 3 voies de la rocade le problème concernant la protection phonique demeure, une réunion a lieu le 27 juin et/ou l’annonce de mise en place de capteurs à la clairière aux pins a été effectuée. À leur actuelle nous sommes toujours en attente du résultat de ces mesures
Sur la mise en application du plan de gestion de la Cité Frugès :  Le 2 mars nous avons participé à une marche organisée par la ville qui a permis de cheminé de l’avenue Pasteur à la cité Frugés. Lors de cette promenade nous avons pu constater les différents points que nous soulevons depuis plusieurs années et qui sont repris dans le plan de gestion cela concerne : La Cité, L’ensemble de la voirie, La place du Monteil, L’espace jeux pour les enfants, L’agrandissement de la Maison de Quartier
De même une réunion concernant le plan vélo a lieu le 14 décembre, au cours de cette réunion nous avons pu faire des propositions concernant l’aménagement de chemin cyclable mais nous avons abordé aussi le dossier initié par la métropole et intitulé la politique du quart d’heure à pied : plusieurs itinéraires ont été étudiés et qui devrait permettre de sécuriser ces parcours, ce dossier est appelé aussi Pessac en marche

Dans le dernier trimestre de dossiers importants sont venus impactés la vie de notre comité. Nous avons organisé deux réunions publiques les 25 octobre et 10 janvier.  Cela a concerné le problème du bruit sur le quartier et plus particulièrement l’incidence des avions sur la vie des habitants, ainsi que la préparation du programme triennal voirie.
Concernant l’aéroport nous avons été porteurs de trois propositions :

  • Demander lors de la dernière commission consultative environnementale de l’aéroport une réunion avec l’ensemble des quartiers concernés par les nuisances sonores
  • Demander l’altération du Cap concernant le décollage des avions de la piste 11 afin d’éviter le survol des zones les plus habités
  • Demander la modification de la carte du plan de gènes sonores afin de permettre aux habitants de pouvoir bénéficier d’isolation phonique.

 En ce qui concerne le plan triennal voirie nous avons fait lors de la réunion publique du 10 janvier, un bilan sur la réalisation du plan triennal 2015 2017 et nous avons abordé le plan triennal 2018 2020.

Suite à cette réunion publique nous porterons à la réunion du 18 janvier quatre dossiers :

  • Le dossier Pessac en marche : dans le cadre de la métropole du quart d’heure plusieurs itinéraires ont été étudiés et qui permettait de sécuriser ces parcours
  • La mise en application du plan de gestion de la cité Frugés
  • La sécurisation de la rue de la Fon de Madran.
  • La finition des travaux voirie de la résidence canadienne

 Dans le cadre de la réunion publique est venu avec force les problèmes liés à la circulation de la rue de la Bonnette.

Le 18 janvier a eu lieu une réunion concernant les propositions de la ville sur le programme triennal voirie de 2018 2020.

Pour notre quartier ces propositions sont de deux ordres :

  1. Finition des travaux programmés en cours et figurant dans le dernier plan triennal :
  • Rue Jacques Cartier : Rénovation
  • Rue Siegfried : Réaménagement

 

  1. Prévision de travaux pour les trois ans à venir
  • Place & Rue Henri Sellier : Réaménagement
  • Rue Jules Verne : Assainissement
  • Rue Georges Clemenceau : Réaménagements Trottoirs
  • Rue Des Aciéries : Réaménagement
  • Av Pasteur / Parc D’Athys : Réaménagement
  • Place du Monteil : Pose de Sanitaires Publics
  • Rue Profond : Reprofilage Chaussée + Dvl
  • Av Paul Montagne : Aménagement de Sécurité

 

  1. En 2015 nous avions demandé la mise en place d’un financement de codéveloppement (CODEV) concernant :
  • Cite Fruges : Programme à l’étude (définition priorités), ce dossier est à l’étude et ne sera assuré qu’en fonction des priorités.

 Néanmoins même si notre association joue un rôle important et indispensable dans la défense du quartier, elle n’est pas coupée de la vie de notre cité voire de la métropole, elle s’implique dans la vie associative et organise dans notre quartier des animations culturelles festives et sportives en s’appuyant sur divers outils de communication.

Notre Association participe aux différentes réunions de la commission patrimoine qui s’est réunie cette année quatre fois et qui a permis la préparation de différentes manifestations dont certaines se sont tenues sur notre quartier.

Notre Association participe au mouvement Associatif : Nous sommes adhérents à la Fédération des Quartiers de Pessac et à la Maison des Associations. Avec ces deux Associations notre intervention est différente si pour la première nous essayons de coordonner avec la ville de Pessac nos différents dossiers de défense avec la seconde nous essayons dans le cadre d’une mutualisation, d’organiser la vie associative. Mais aussi notre adhésion va vers des objectifs plus ciblés tels que l’Association ENVIE (recyclage de petit matériel et réinsertion de personnes) ou bien l’Auberge de la vallée d’Ossau afin de permettre à nos adhérents d’effectuer des séjours à la montagne.

 Nous participons à différentes initiatives de la ville :

  • En participant à la commission patrimoine de la ville.
  • En participant à la fête de la musique avec notre chorale.
  • En participant à l’organisation du gouter de la ville, en nous occupant des inscriptions de nos adhérents.

 Nous participons à différentes initiatives dans le quartier : Sans revenir sur le rapport d’activité, nous développons notre projet culturel avec des initiatives bien ciblées en 2017 /2018 en direction des adhérents mais aussi des habitants :

Ceux sont aussi les relations mutuelles que nous avons su créer avec la Direction de l’école maternelle et qui se traduisent par diverses initiatives :

  • Participation des enfants à divers ateliers mais aussi à diverses manifestations culturelles.
  • Aujourd’hui après plusieurs réunions avec les trois écoles nous sommes en train d’essayer de développer des projets de quartiers.

Ceux sont aussi les relations mutuelles que nous sommes en train de créer avec les commerçants du quartier :

En 2017, nous avons eu plusieurs actions communes pour la fête du Printemps mais aussi lors du WE des 16 et 17 décembre. Nous avons participé au conseil local du commerce et de l’artisanat ou nous avons pu développer lors de cette réunion un certain nombre de réflexions.

 Globalement notre Association à travers ces diverses initiatives essaie de créer ce lien social indispensable à la vie du quartier. Elle s’implique à fond afin de tisser des liens intergénérationnels.

Pour pouvoir fonctionner le plus efficacement possible notre Association s’appuie sur quatre éléments principaux :

  • Ses 830 adhérents sur notre quartier qui représentent environ 15% de la population et qui depuis une dizaine d’années progressent continuellement.
  • Son Conseil d’administration de 36 membres
  • Les bénévoles qui évoluent avec lui
  • Les habitants du quartier.

 Notre fonctionnement démocratique nous permet de devenir porteur des réflexions des habitants. L’autre élément fort concerne notre communication. 

 Notre vitalité nous la devons aussi aux relations que nous avons avec les pouvoirs publics en général et avec la ville de Pessac en particulier. En effet sans l’aide matérielle de la ville nous ne pourrions pas exister. (Salle municipale, prêt de matériel, etc.) J’en profite pour remercier sincèrement l’ensemble des services municipaux avec qui nous travaillons tout au long de l’année.

 À l’écoute du rapport d’activités et de ce rapport vous avez pu constater le niveau d’activité des hommes et femmes qui forment cette association. Un Comité de Quartier tel que le nôtre, à travers les nombreuses actions qu’il mène, se doit d’être un espace d’expérimentation et de vie. Une implication individuelle et citoyenne dans le Comité de Quartiers permet une participation au fonctionnement démocratique de notre Cité. En effet, comment le Comité de Défense et Fêtes des Quartiers du Monteil aurait-il pu mener tout ce qui vous a été présenté dans le Rapport d’Activités sans une approche collégiale de chacune des actions et activités qui ont constitué la vie de notre Association en 2017.

Tout cela nécessite d’avoir des bénévoles qui au sein d’une association œuvrent pour le fonctionnement de celle-ci. Dans ce comité, en plus des 36 membres du conseil d’administration, une cinquantaine de personnes supplémentaires participent à la vie de notre association en tant qu’acteurs.

En conclusion, je tiens à terminer ce rapport en remerciant les bénévoles, membres ou non du Conseil d’Administration de notre Comité de Quartier, qui se sont investis tout au long de l’année  dans une démarche véritable de responsabilité citoyenne. Ils intègrent dans leurs actions et leurs engagements toute la complexité qui prévaut dans chacune des actions et chacun des dossiers qui rythment la vie de nos quartiers du Monteil.

 Je termine donc en remerciant, et surtout en félicitant, chacun des acteurs de nos activités et de nos actions en cette nouvelle année 2018.

 Jean Claude JUZAN

 

Share Button

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.