Voyage au château des Milandes

Une journée au château des Milandes (Dordogne)
C’est tôt le matin que 56 personnes ont quitté Le Monteil le samedi 9 avril, direction Castelnaud la Chapelle (Dordogne) et son célèbre château des Milandes.
Un peu d’histoire !
A la fin du XVème siècle, la famille Caumont, fait édifier sur ses terres en rive gauche de la Dordogne, le château des Milandes et délaisse sa forteresse de Castelnaud. Un homme aura particulièrement compté dans la vie de ce Château des Milandes : Charles Auguste Claverie, industriel français ayant des attaches en Sarladais, achète la demeure en 1900. Une arrivée heureuse pour un château en quasi-abandon ! Il opère une extraordinaire transformation : la demeure devient un véritable château grâce aux titanesques travaux entrepris entre 1900 et 1914. Avec l’aide de l’architecte Henri Laffillée, Charles Claverie restaure le château et ajoute une aile complète à l’est, à laquelle il accole une tour sur les ruines d’une ancienne tour de guet. Charles Claverie procède également à la construction d’un chai ultra moderne et d’une ferme afin de faire des Milandes, une demeure de rapport. Le chai surplombe la vallée, sa sobre architecture est un mélange de Moyen Age et de Renaissance.C’est en 1908 qu’il fait appel à Jules Vacherot, architecte paysagiste de la ville de Paris. L’idée est alors de créer un jardin dans le prolongement du château, un jardin dit « à la française » entouré d’un parc à l’anglaise.
Vibrante Joséphine
Joséphine Baker, locataire pendant une dizaine d’année, puis propriétaire des lieux à partir de 1947 avec son mari le compositeur Jo Bouillon, Joséphine Baker aura fait vibrer la bâtisse renaissance à son rythme effréné. C’est Joséphine Baker qui fera entrer le confort moderne dans les lieux. Pour offrir un cadre décent aux 12 enfants adoptés de sa « tribu arc-en-ciel », l’artiste fera installer l’eau courante, l’électricité et un système de chauffage central. Le lieu deviendra même pendant un temps le « Village du Monde », un complexe touristique avant-gardiste. Criblée de dettes, Joséphine Baker est obligée de vendre ses biens à la bougie à Bergerac. Et le 15 mars 1969, elle est littéralement jetée dehors par le nouveau propriétaire, un marchand de biens, après s’être barricadée tout l’hiver dans sa cuisine avec un chat et quelques vivres.
Le château des Milandes passe de main en main pour finir, en 2001, dans l’escarcelle d’une famille sarladaise, les Labarre, les parents d’Angélique de Saint-Exupéry.
Joséphine Baker c’est une vie de combats. Honorable correspondante, elle donne sa vie pour la France pendant la seconde guerre mondiale et lutte de toute son âme contre le racisme. En adoptant 12 enfants de différents pays, dès 1953, avec son mari Jo Bouillon, elle montre au monde entier que la fraternité universelle est une valeur fondamentale. Entrée au Panthéon le 30 novembre 2021, son message de tolérance est à jamais entendu.
Aujourd’hui c’est un château très bien rénové que nous avons visité, la chapelle est toujours en cours de rénovation. L’esprit de Joséphine Baker est bien présent dans cette demeure, nous avons admiré ses tenues de scène mais aussi ses lieux de vie d’artiste et de mère de sa « tribu arc en ciel ». Angélique de Saint Exupéry, a su mettre en valeur cette demeure ainsi que les valeurs morales de Joséphine Baker.
Nous avons fait une visite des magnifiques jardins à la française et du parc profitant de la vue exceptionnelle sur la vallée de la Dordogne.

Nous avons déjeuner dans la brasserie aménagée dans l’ancien chai.

L’après-midi, nous avons assisté au spectacle de rapaces où une dizaine d’oiseaux nous ont été présentés. Le fauconnier a su nous transporter dans l’univers fascinant des rapaces.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.