Voyage à Bayonne

20161112_113414

Samedi 12 novembre, départ pour Bayonne. Une guide très intéressante connaissant parfaitement son sujet nous a guidés dans le vieux Bayonne. C’est à la richesse de son histoire que Bayonne doit l’importance de son patrimoine architectural. L’histoire de Bayonne commence dès l’Antiquité, lorsque les Romains y installent un camp de garnison qu’ils baptisent Lapurdum. C’est au 10ème siècle que la ville prend définitivement le nom de Baïona (« bonne rivière » en basque).
L’activité commerciale de la ville se précise et le port devient un des plus importants du duché d’Aquitaine. Son destin est intimement lié à son port, à la confluence de l’Adour et de la Nive, à sa proximité avec l’Espagne. La ville relèvera tous les défis de l’Histoire en adoptant la devise Nunquam Polluta, qui signifie : jamais souillée ! Son destin militaire et sa vocation commerciale se sont affirmés au cours des siècles, comme en témoignent les édifices et autres belles demeures qui font sa réputation. En 1152, le destin de Bayonne bascule lorsqu’Aliénor, duchesse d’Aquitaine, épouse Henri Plantagenêt, roi d’Angleterre. C’est le début d’un âge d’or qui va durer presque trois siècles. Le port devient une base commerciale de premier ordre entre la France et l’Angleterre. Devenue française en 1451, sous Charles VII, Bayonne occupe une place stratégique dans la géopolitique de l’époque, secouée par le conflit avec l’Espagne. La paix est signée en 1659. Louis XIV charge alors Vauban de fortifier la ville, d’y construire un fort et une citadelle. Dès lors, l’identité de place forte sera inexorablement associée à la ville. Trois remparts d’époques différentes encerclent le centre de la ville. Bien protégées à l’intérieur se dressent les maisons typiques hautes et étroites, trois étages mais seulement 5 m en façade, toutes accolées les unes aux autres. La cathédrale Sainte-Marie domine toute la ville de ses deux flèches.  La visite de la cathédrale nous a fait découvrir l’architecture de ce monument, ces magnifiques vitraux très bien conservés   malgré leur ancienneté. Le cloître jouxtant la cathédrale de style gothique flamboyant, est un des plus spacieux de France. Le palais épiscopal qui lui fait face, les églises Saint-André et Saint-Esprit attestent également d’une forte empreinte religieuse. Nous avons fini notre visite par une dégustation de chocolat au piment d’Espelette. Après un repas copieux à Bayonne, nous sommes montés à Dantcharria pour faire quelques achats.
Encore une bonne journée passée avec le comité des quartiers du Monteil. (Annie CASTAING)

Voir les photos >

 

Share Button

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.